NOTION PHILOSOPHIE : LE TRAVAIL

Publié le par maryse.emel

AUTEURS AU PROGRAMME

  • ARENDT

Arendt, La condition de l’homme moderne, coll. « agora », Calmann-Lévy ; « La tradition et l’âge moderne »,
dans La crise de la culture, « folio essais », Gallimard ; Anne Amiel, La non-philosophie de Hannah Arendt. Révolution et jugement, IIe partie (« Arendt lectrice de Marx »), PUF, 2001 ; Münster, Arno, Arendt contre Marx ?, Hermann, 2008.

  • Aristote, Ethique à Nicomaque, V, 8 ; X, 5-9 ; Politique, I.
  • BACON Francis Du progrès et de la promotion des savoirs
  • BEAUVOIR
  • BERGSON Henri L’évolution créatrice
  • BERGSON, L’Energie spirituelle, VI  L’effort intellectuel »)
  • Diderot et d’Alembert, Encyclopédie, Discours préliminaire (p. 83), article « Art »,).
  • Article « Travail » (Voltaire).
  • Durkheim, De la division du travail social, PUF.
  • Fichte, Conférences sur la destination du savant (1794), Troisième conférence.
  • Freud, Malaise dans la civilisation.
  • HEGEL Principes de la philosophie du droit § 189-208
  • HEGEL, Phénoménologie de l’esprit, IV, A (« Indépendance et dépendance de la conscience de soi ;
    domination et servitude »)
  • HEGEL Philosophie de l’esprit de la Realphilosophie. 1805, I, b
  • Heidegger, « Contribution à la question de l’être » (1955), dans Questions I. Sur Le Travailleur (1932) de
    Jünger ; « La question de la technique », dans Essais et conférences ; Pierre Aubenque, « Travail et
    « Gelassenheit » chez Heidegger », Études germaniques, 1977, p. 253-267.
  • KANT Idée d’une histoire universelle, Propositions 3 et 40 ; Critique de la faculté de juger, §§ 43, 83
  • KIERKEGAARD, Ou bien… Ou bien…, p. 552-566.
  • LEVI STRAUSS Claude Lévi-Strauss, La pensée sauvage, en particulier le chapitre 1 : La science du concret, Plon, Agora
  • LEVINAS, De l’existence à l’existant, p. 48-50 (phénoménologie de l’effort et de la paresse)
  • LOCKE, Second Traité du gouvernement civil, ch. V.
  • MARX Les thèses sur Feuerbach
  • MARX K L’idéologie allemande
  • MARX K, Manuscrits de 44 ; Manuscrits de 1857-1858 (« Grundrisse ») ; Le Capital, Livre I ; Henri Lefebvre, Le matérialisme dialectique (1940), PUF, IIe partie ;
 
  • MORE, Thomas, L’utopie. Première fiction politique d’un pays où tous les hommes travaillent.
  • NIETZSCHE, Aurore, § 173 ; Gai savoir, §§ 42, 280, 329, 348, 349, 373 ; Par-delà le bien et le mal, § 13, 58 ;
    Généalogie de la morale, III, 18 ; L’État chez les Grecs, Préface (dans Œuvres, I**)
  • PLATON, République, II, 369-376 ; Timée (l’âme comme travail — toujours inaccompli — de réaliser l’Idée
    dans le devenir : voir Grimaldi, Le travail, p. 23 ; Le désir et le temps, p. 276-281 ; « Le platonisme,
    ontologie de l’échec », Revue de métaphysique et de morale, 1968)
  • ROUSSEAU, Emile, III.
  • SARTRE, L’Etre et le Néant, p. 663-689 ; Critique de la raison dialectique, pp. 153-253, 369-377, 638-638.
  • SARTRE L’Existentialisme est un humanisme
  • SMITH, Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776).
  • WEIL Simone La condition ouvrière
  • WEIL Simone L’enracinement
OUVRAGES SCIENTIFIQUES ET ARTICLES

Classement par thèmes

  • CUKIER Alexis Le travail démocratique, PUF, 2018
  • ALEXIS CUKIER Qu’est-ce que le travail ? mars 2018 Vrin - Chemins Philosophiques
  • VINCENT Jean Marie Critique du travail. Le faire et l’agir, 1987, réédité en 2019
  • FISCHBACH F , MERKER A., MOREL F.M., RENAULT E, Histoire philosophique du travail, VRIN, 2022
Les origines du travail :
  • Produit de la force par l’espace parcouru

Sur l’origine cartésienne de la notion de travail (entendu comme le produit de la force par l’espace parcouru), voir G. Milhaud, Descartes savant, Alcan, 1921, p. 176-190.
« La même force qui peut lever un poids, par exemple, de cent livres à la hauteur de deux pieds, peut en lever aussi un de 200 livres, à la hauteur d’un pied, ou un de 400 à la hauteur d’un demi pied, et ainsi des autres, si tant est qu’elle lui soit appliquée. Et ce principe ne peut manquer d’être reçu, si l’on considère que l’effet est toujours proportionnel à l’action qui est nécessaire pour le produire » Descartes, À Huygens, 5 octobre 1637, AT, I, p. 436

  • L’éthique du travail et son origine protestante
    Max Weber, L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme.
    Taylor, Les sources du moi, p. 291 (et ensemble du chapitre)
Définitions :
  • José Arthur Giannotti, Origines de la dialectique du travail, Aubier Montaigne, 1971 ;
  • Herland, Michel. « À propos de la définition du travail productif. Une incursion chez les grands anciens », Revue économique, volume 28, n°1, 1977, p. 109-133 ;
  • Jean-Luc Petit, Du travail vivant au système des actions. Une discussion de Marx, Seuil Marx) ;
  • JeanLouis Bertocchi, Marx et le sens du travail, Éditions sociales, 1996 ;
  • André Tosel, Études sur Marx (et Engels), vers un communisme de la finitude, Kimé, 1996, chap. 2 (« Centralité et non-centralité du travail ou la passion des hommes superflus ») ;
  • Antoine Artous, Travail et émancipation sociale. Marx et le travail, Syllepse, 2003 ;
  • Antoine Artous, Le travail et l’émancipation. Karl Marx, Textes choisis, éditions sociales, 2016.
  • Bernard Mabille, Hegel. L’épreuve de la contingence, Aubier, 1999, section 10 (« Travailler et dire »)
  • Bernard Bourgeois, Hegel. Les actes de l’esprit, Vrin, 2001, chapitre 3 (« Le travail »).
  • Michel de Certeau, L’invention du quotidien, Folio essais
  • André Gorz, Les métamorphoses du travail, Critique de la raison économique, Folio essais
  • François Odin et Christian Thuderoz, Des mondes bricolés ? Arts et sciences à l’épreuve de la notion de bricolage, Presses polytechniques et universitaires romandes
  • Jean-Claude Beaune, Le déchet, le rebut, le rien, Champ Vallon
  • François Jacob, Le jeu des possibles, Essai sur la diversité du vivant (en particulier le chapitre 2 : Le bricolage de l’évolution)
  • Pierre-François Dupont-Beurier, Petite philosophie du bricoleur, Éditions Milan

Philippe TOUCHETL’objet technique et le travail, explication d’un texte de Gilbert SIMONDON PDF sur Simondon : Lien qui présente une rédaction d’explication de texte

 

Hélène DEVISSAGUETTravail et société - Dailymotion >VIDÉO - Dossier - PDF

Xavier ENSELMELe marché du travail - VIDÉO 1 - VIDÉO 2 -Dossier - PDF

Marie-France HAZEBROUCQLa paresse - Dailymotion >VIDÉO - Dossier - PDF

Evelyne OLÉONTechnique, travail et art : le bricolage : VIDÉO 1 - VIDÉO 2 - Dailymotion >VIDÉO 1 - VIDÉO 2 - Dossier - PDF

TRAVAIL ET BRICOLAGE

cours

Evelyne OLÉONTechnique, travail et art : le bricolage : VIDÉO 1 - VIDÉO 2 - Dailymotion >VIDÉO 1 - VIDÉO 2 - Dossier - PDF

 

LES GRECS ET LE TRAVAIL

Dans la pensée grecque antique, le mot "travail » n’a pas d’équivalent. 
Extrait de Jean-Pierre Vernant, Mythe et pensée chez les Grecs. Etudes de psychologie historique, François Maspéro, 1965, p. 219-225

Charles Kanelopoulos,  <Travail et technique chez les grecs. L’approche de J.-P. Vernant Techniques & Culture [En ligne], 54-55 | 2010, août 2020. (DOI : https://doi.org/10.4000/tc.5006

Lévy Edmond. . In : Mélanges Pierre Lévêque. Tome 3 : Anthropologie et société. Besançon : Université de Franche-Comté, 1989. pp. 197-213. (Annales littéraires de l’Université de Besançon, 404)

  • Le travail dans l’histoire de la pensée occidentale, Québec, 2003, p. 11-32.. In : , . Économie et finances publiques des cités grecques. Volume II. Choix d’articles publiés de 2002 à 2014. Lyon : Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux, 2015.pp. 367-381. (Collection de la Maison de l’Orient méditerranéen. Série épigraphique, 54 > 
Travail et société

Hélène DEVISSAGUET, Prof. en Classes Préparatoires au Lycée Condorcet, à Paris,
Cours interactif de philosophie donné dans le cadre du Projet Europe, Éducation, École
Diffusion en visioconférence le 06 novembre 2014

Travail et valeur

Smith ne s’interroge pas sur ce en quoi consiste l’activité concrète de travail, la définition qu’il donne du travail est purement instrumentale : le travail c’est cette puissance humaine ou machinique qui permet de créer de la valeur, le travail est « ce qui crée de la valeur ». D’un côté, le travail apparaît comme une dépense physique, qui a pour corollaire l’effort, la fatigue et la peine et de l’autre, le travail est cette substance en quoi toute chose peut se résoudre et qui permet l’échange universel car tous les objets que nous échangeons contiennent du travail, toutes les choses sont décomposables en travail, en quantité de fatigue ou de dépense physique.
Smith ne dit pas ce qu’est le travail mais désormais il est devenu possible de dire le travail.

LAVIALLE Christophe

 ; travail et morale
  • Une activité inutile est-elle pour autant sans valeur ?
  • Sans les échanges, le travail aurait-il une valeur ?
  • Le travail a-t-il une valeur morale ?

Valeur d’usage et valeur d’échange

ECONOMIE POLITIQUE

e siècle : les prolégomènes

 

  1. Naissance de l’ECONOMIE POLITIQUE (1700-1750)
  2. LES PHYSIOCRATES (1755-1789)
  3. LES INDUSTRIALISTES, LES IDÉOLOGUES ET LE GROUPE DE COPPET (1800-1830)
  4. L’ÉCOLE DE PARIS (1840-1928)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article